Nova Heart – Nova Heart

C’est l’histoire d’un quatuor électro new wave né à l’autre bout de la planète, à Pékin. A sa tête, Helen Feng mène la danse avec une précision lisse et déroutante. Boîte à rythmes, basse, guitares sorties tout droit des années new-wave, quelques synthés analogiques et une voix sans fioriture, tous ces ingrédients permettent aux chinois de trouver le parfait équilibre entre ambiance rétro et modernité, le tout saupoudré d’influences anglaises qu’ils pourraient difficilement renier.

Nova heart c’est tout simple et complètement entêtant. A l’image de « Lackluster No. », premier titre du groupe arrivé à mes oreilles en ce début d’année. Après avoir écouté en boucle cette ligne de basse hypnotique et m’être laissée bercée par cette voix sur le fil du rasoir, j’ai découvert un clip surprenant qui atteint son climax avec la naissance des synthés… Et quand je parle de naissance, ce n’est pas totalement innocent… On notera au passage le superbe travail d’Helen Feng sur ce clip, dont elle est réalisatrice et monteuse.

Lackluster, en anglais, signifie « terne ». Et c’est précisément ce qui est fascinant dans la musique de Nova Heart : comment le travail précis du rythme et des harmonies suffisent à apporter une couleur groovie dans un ensemble parfaitement millimétré qui ne laisse a priori aucune place à la fantaisie… A l’écoute de « We are Golden », on imagine que le groupe aurait pu céder à la facilité de la surproduction et faire de ce titre un hit mondial qui tournerait dans tous les clubs de la planète. Et malgré le potentiel pop et ultra mainstream de cette composition, Nova heart sait l’emmener sur une voie bien plus riche et intéressante, la laissant respirer et la colorant de rythmiques quasi tribales sans quitter la formule électro…

« This is not for the club, but for the lonely, lonely walk home after a night at the club ». Voici ce que l’on peut lire sur le site internet de Nova Heart. Force est d’admettre qu’en effet, Nova Heart est le compagnon de route idéale pour traverser la ville casque sur les oreilles, en sortie de club ou à la fin d’une journée éprouvante. Tentez l’expérience et laissez-vous emporter par « Evil » ou encore « Starmaker ». Vous constaterez que la douceur aseptisée des arrangements saura vous redonner de l’énergie et une envie irrépressible de danser sans vous agresser comme le font les tubes formatés qui inondent nos ondes à grand renfort de chœurs vocodés et de basses démultipliées. Enfin, laissez-vous envahir par la ferveur qu’offrent des titres comme « Drive to our end » et « My Song 9 »

En bonus, prêtez donc une oreille à cette version bucolique de Lackluster No. enregistrée et filmée par la Blogothèque…

En résumé, Nova Heart c’est le remède parfait à la mélancolie, à la gueule de bois ou à la colère. C’est l’album qu’il faut avoir sous la main en cas d’urgence. Celui qu’on écoute quand on ne sait pas quoi écouter et qui mettra un bon moment avant de vous lasser.

« Nova Heart » sorti chez Fake Music – 2015

Pour écouter sur Spotify – Deezer

Peach
Musicienne et mélomane depuis... toujours !
Amatrice de rock, de pop, de baroque et de folk, mais aussi d'électro, de soul, de funk, de métal...
La musique, c'est une question de sensations.