BADBADNOTGOOD & Ghostface Killah – Sour Soul

Les canadiens de BADBADNOTGOOD ont débarqué dans ma playlist de streaming de la même manière que l’avaient fait The Roots sur mon lecteur minidisc à la fin des années 90 : en se présentant comme une formation jazz et en sonnant comme les meilleurs beatmakers hip-hop. Il y a chez eux cet amour du son vintage et du groove lancinant, sauf qu’au lieu d’aller sampler de vieux disques, ils se sont davantage tournés vers les instruments d’époque pour jouer eux-mêmes leurs boucles. Un retour aux sources vivifiant.

Tant et si bien que leur 3ème album intitulé Sour Soul (Lex Records) porte sur sa pochette un nom plutôt convaincant pour qui aime le rap des années 90 et 2000 : rien de moins qu’un membre du mythique Wu-Tang Clan en la personne de Ghostface Killah.

Le son de ce disque est sombre et mystérieux, alors que le jeu des instrumentistes et le flow de Ghostface Killah sont d’une clarté admirable. C’est ce qui a immédiatement attiré mon attention de batteur : une simplicité et une précision qui forment un ensemble limpide, avec ce charme irrésistible des sonorités vintage généreusement imbibées de reverb à ressort.

À vous qui aimez vous laisser porter par de belles lignes de basses assorties de grooves au bon parfum de jazz, laissez-vous tenter par cet album qui, s’il était utile de le mentionner, fera encore une fois mentir effrontément le nom du groupe.

William
Musicien et graphiste, passionné de culture numérique et de création, biberonné à la radio FM des années 80 et plus tard par un savant mélange de rock prog et de hip-hop, pour finir perfusé à l'audionumérique.